Plaque cheminée ancienne, Contrecoeur ancien - Fonte - Louis XIV - XVIIIe S.

Référence C-1673   

Nouveauté

Référence C-1673
Catégorie Plaques de cheminée et accessoires
Type PLAQUE CHEMINÉE ANCIENNE, CONTRECOEUR ANCIEN
Style LOUIS XIV
Epoque XVIIIe S.
Provenance FRANCHE-COMTÉ
Matériaux FONTE
Hauteur 111 cm
Largeur 94 cm
Profondeur 6 cm

Description

Plaque de cheminée datée 1720, d’époque XVIIIème siècle, aux armes de Champlitte, commune de la Haute-Saône en Franche-Comté.
L'origine du nom de Champlitte proviendrait de campus litensis (camp des Lites au IIIème siècle) ou de campus limites (territoire frontalier).
Champlitte est un bourg très ancien mais qui n'est devenu prospère qu'au XIIIème siècle.
Dès le Moyen-Age, la ville s'entoura de murailles (aujourd'hui disparues) et se peupla de monastères.
Le château construit au XVIème siècle, à la place d'un austère château fort, fit la renommée de Champlitte, dont il ne reste aujourd'hui qu'une partie de la façade. Le château, tel qu'on le connaît actuellement, fut reconstruit dans la seconde moitié du XVIIIème siècle suite à un incendie en 1751 et acquis par la municipalité en 1825. Il accueille aujourd'hui le musée départemental des Arts et Traditions populaires Albert-Demard.

En raison de son emplacement stratégique et frontalier, Champlitte et ses alentours furent témoins de nombreuses convoitises durant les siècles depuis l’époque romaine jusqu’à la révolution. Nous pouvons citer dans l’époque moderne quelques faits et personnalités marquantes : Charles Quint fortifie Champlitte en 1538, de Vergy, Henri IV assiège  et investit la ville en 1595, le prince Henri d’Orléans, duc de Longueville assiège et pille la ville en 1638, Louis XIV conquit la province et se fait ouvrir les portes des villes de Franche-Comté en 1668 et dort, en ses murs, à son retour.

Notre plaque provient d’une collection particulière Chanitoise (habitant(e) de Champlitte).

Blasonnement : d’azur à trois houes d’or, devise : rien sans travail.
Variante  : De sable (d'azur) à trois pics (pioches) d'argent (soutenus d'un croissant de même).

Son poids est de 215 kg.

Bilbliographie : Histoire de la Seigneurie et de la ville de Champlitte par l’Abbé Briffaut, 1869

Merci à Mme Christine Chazeau pour ses recherches et sa pugnacité.