Plaque cheminée ancienne, Contrecoeur ancien - Fonte - Louis XV - XVIIIe S.

Référence C-1872    Ce produit a été vendu

Ce produit a été vendu

Référence C-1872
Catégorie Plaques de cheminée et accessoires
Type PLAQUE CHEMINÉE ANCIENNE, CONTRECOEUR ANCIEN
Style LOUIS XV
Epoque XVIIIe S.
Provenance FRANCHE-COMTÉ
Matériaux FONTE
Hauteur 71 cm
Largeur 81 cm
Profondeur 5 cm

Description

Plaque de cheminée datée 1730, d'époque XVIIIème siècle, en parfait état et d'une qualité de fonderie remarquable, aux armes attribuées à Raymond Filiol de Raimond (1712-1774), premier du nom, écuyer, comte palatin (romain) en 1738, directeur des postes de Besançon, né à Paris et décédé à Besançon. Il épousa en 1751, à Rome, Louise Adélaide Poulain du Clos (1716-1788). De cette alliance est né Louis-Jules (1752-1838) qui succéda à son père à la direction de la poste de Besançon en 1775 et dont un des deux fils, Aimé-Alexandre, a été inspecteur des postes du Doubs , du Jura et de l'Ain.

Le blason est présenté dans un cartouche de style Louis XIV agrémenté de rinceaux coiffé d'une couronne qui semble être de complaisance et d'un culot soutenant un mascaron entre deux volutes, deux lévriers en support complète son ornementation.

Blason : D'or à la fasce de gueules accompagnée de trois hures de sanglier de sable.

Ces armes, au fond d'or, ont été portées antérieurement par les Fillol ou Filliaud ou encore Fillaud en Dauphiné, noble habitant "le château" de Chirenc (Chirens), dans le vicomté de Clermont, première baronnie du Dauphiné, dont Jacques y vivait en 1409 comme Amédée ou Amyeu en 1532, lignée éteinte vers 1550.


Une autre famille bisontine, les Pourcheresse,  porte des armes identiques. Nicolas a été anobli le 7 juin 1719 par une charge de secrétaire du Roi au parlement de Besançon et Jean son fils érudit, "riche industriel et grand Seigneur".

Son poids est de 87 kg.

Sources :
- Héraldique et généalogie, n° 127, 1993, p.195.
- Johannes Baptist Rietstap, Armorial Général, 1861, p. 372.
- Armorial du Dauphiné, Gustave de Rivoire de la Bâtie, 1867, p. 229.
- Pierre et la tour des Tilleuls, Pierre Mourier, Recherches sur l'histoire d'une maison forte dans le bourg de Chirens, 2004.

Merci à Mme Christine Chazeau pour ses recherches et sa pugnacité.