Plaque cheminée ancienne, Contrecoeur ancien - Fonte - Louis XIII - XVIIe S.

Référence C-1441   

Nouveauté

Référence C-1441
Catégorie Art du feu
Type PLAQUE CHEMINÉE ANCIENNE, CONTRECOEUR ANCIEN
Style LOUIS XIII
Epoque XVIIe S.
Provenance LORRAINE
Matériaux FONTE
Hauteur 78 cm
Largeur 81 cm
Profondeur 4 cm

Description

Plaque de cheminée, datant de la première moitié du XVII ème siècle, aux armes de France et de Lorraine, attribuée à Charles IV de Lorraine-Vaudémont (1604-1675), duc de Lorraine et de Bar à trois reprises entre 1625 et 1670, fils de François II de Lorraine, comte de Vaudémont et de Christine de Salm.
Dès 16 ans, il montra des compétences de chef de guerre en s'illustrant notamment à la bataille de la Montagne Blanche, le 8 novembre 1620 sous Ferdinand II (empereur du Saint-Empire), et dû abdiquer par deux fois pendant cette période mouvementée (guerre d'Italie, guerre de trente ans) sous Louis XIII et Richelieu.
Il épousa sa cousine Nicole de Lorraine en 1625 en premières noces, puis Béatrix de Cusance en 1637, ce qui lui a valu son excommunication par le Pape Urbain XVIII pour bigamie en 1642. Au décès de sa deuxième épouse il se remaria en troisièmes noces avec Marie Louise d'Aprement, âgée de 14 ans, en 1665.
Pour notre plaque, trois blasons aux armes de France et deux blasons aux armes de Lorraine pour  les différentes alliances entre la maison des Bourbons et des de Lorraine, deux bâtons de haut commandement militaire garnis de rameaux de lauriers pour ses faits d'armes et un médaillon au  sceau de la Compagnie de Jésus, avec le monogramme IHS surmonté d'une croix et des trois clous comme expression de pauvreté, chasteté et obéissance, pour les liens que Charles tissait avec la Compagnie et particulièrement avec le père Didier Cheminot, son confesseur.
Il est à noter que, pour des raisons de fonderie, le lambel sur le premier quart aurait dû se positionner seulement sur le semi de fleurs de lys, voir la photo du blason des de Lorraine à partir de 1538.
Son poids est de 129kg.

Réf. bibliographique:
- H Carpentier, plaque de cheminée T1 Paris 1967, à rapprocher de celle p.407 n°1150, particulièrement pour les blasons parfaitement identiques et les deux bâtons singuliers de haut commandement.
- Revue d'histoire de l'église de France, tome 11, n°53, 1925.